Symptômes adultes

Tous les symptômes décrits ci-dessous peuvent être pris en charge par les spécialistes du Centre de Posturologie de Basse-Normandie.

Accouchement, AcouphènesAnosmie, ArnoldArthroseCanal carpien, Cervicalgie, Cervico-brachial, Claquement des mâchoiresConstipation chroniqueCyphose, Denture, DorsalgieDouleurs traumatiques, Douleurs liées à une activité sportive, Douleurs de la tête, EntorsesEpauleEquilibreFace, Grossesse, Gynécologie, Incontinence urinaireLombalgieLordoseLumbagoMorphologie, Motricité oculaireNévralgie, ORL, Trijumeau, Pieds plats ou creux, Reflux gastro-oesophagienSciatiqueScolioseTendiniteTorticolis, Troubles de la posture.

 

Accouchement : une ou deux séances d’ostéopathie douce, sans manipulation articulaire,

 

permettent, en assouplissant les ligaments, de préparer le bassin à un accouchement plus facile et moins douloureux.

 

Acouphènes : bruits anormalement perçus (sifflements, souffles, etc.). Une cause mécanique est en cause dans 10 % des cas et peut être corrigée. Une seule consultation avec le médecin du Centre suffit à déterminer si l’acouphène peut être traité ou non.

 

Anosmie : perte de l’odorat. Généralement guérissable en ostéopathie en dehors de toute lésion neurologique.

 

Arthrose : vieillissement du cartilage des articulations. Il n’existe pas de traitement médicamenteux de l’arthrose. L’ostéopathie permet la diminution des douleurs et de la raideur. La kinésithérapie posturale améliore également les sensations arthrosiques.

 

Canal carpien (syndrome du) : compression du nerf médian dans le poignet qui donne des sensations de picotement et d’engourdissement dans la main, surtout au réveil. Lorsqu’il est pris assez tôt, facilement améliorable en ostéopathie, sinon, il est nécessaire de pratiquer une petite intervention chirurgicale.

 

Cervicalgie : mal au cou. Le traitement associe ostéopathie, orthopédie dento-faciale parfois et kinésithérapie posturale souvent.

 

Claquement des mâchoires : le claquement est ressenti à l’ouverture ou à la fermeture de le bouche, ou à la mastication. Il s’agit d’une souffrance du ménisque de l’articulation temporo-mandibulaire. La cause est généralement une malocclusion (mauvais rapport entre les arcades dentaires). Cf. « Denture ».

 

Constipation chronique : traitement par ostéopathie viscérale.

 

Cyphose : courbure exagérée du haut du dos qui peut être associée à des douleurs. Le traitement associe ostéopathie et kinésithérapie posturale.

 

Denture : état des dents et rapport entre les arcades dentaires. Manque de dents, engrènement incorrect entre les dents du haut et celles du bas. Douleurs dentaires, bruxisme (grincement des dents nocturne). Nécessite un bilan par le dentiste spécialisé du Centre.

Le Centre de Posturologie comprend un dentiste généraliste et un dentiste spécialisé en orthopédie dento-maxillo-faciale, ainsi qu’une prothésiste élaborant les appareils dentaires sur place.

 

Dorsalgie : douleur du haut du dos. Souvent associée à une anomalie de la courbure du dos (décyphose ou hypercyphose). Traitement par ostéopathie et kinésithérapie posturale ; parfois nécessité d’un bilan dentaire.

 

Douleurs traumatiques : suite à un choc, une chute, un accident.

 

Douleurs liées à une activité sportive : du dos ,des membres inférieurs, des pieds.

 

Douleurs de la tête : les plus fréquentes sont des céphalées de tension (douleur de l’arrière de la tête irradiant dans la nuque) ou des migraines vraies (douleur pulsatile d’une moitié du crâne avec nausée, trouble visuel parfois et gêne à la lumière).

 

Entorses : de la cheville, du genou, du poignet. Traitement ostéopathique.

 

Epaule : douleurs généralement liées à une souffrance de certains tendons musculaires. L’arthrose de l’épaule est très rare.

 

Equilibre (troubles de l’) : entre dans le cadre du syndrome de déficience posturale. Il peut s’agir d’une instabilité en position debout, d’une difficulté à la marche ou d’une sensation de vertige. Spécialité du Centre.

 

Grossesse : douleurs du dos et sciatiques sont fréquentes lors d’une grossesse. Elles sont liées au déplacement du centre de gravité et à la laxité ligamentaire d’origine hormonale. Quelques séances d’ostéopathie douce, sans manipulation articulaire, règlent généralement le problème.

 

Gynécologie : les règles douloureuses ou les douleurs du petit bassin de la femme peuvent être améliorées par l’ostéopathie viscérale douce. Les touchers pelviens (rarement utiles) sont réservés aux ostéopathes médecins.

 

Incontinence urinaire : touche environ 2 millions de femmes en France. Survient chez la femme jeune après accouchement délabrant ou chez la femme agée par vieillissement du périné. L’ostéopathie viscérale et musculaire permet souvent d’améliorer ce problème. La kinésithérapie posturale peut s’avérer également utile.

 

Lombalgie : douleur du bas du dos. Peut survenir lors d’un petit mouvement comme se pencher en avant sans plier les genoux. Parfois aigu : on reste bloqué et très endolori. Parfois chronique : douleurs permanente ou plus de 3 mois par an. C’est le « mal du siècle » favorisé par nos mauvaises habitudes de vie, de travail. Coûte très cher à la sécurité sociale à cause des nombreux arrêts de travail.

L’équipe du Centre de Posturologie obtient de bons résultats dans cette pathologie grâce à un travail à plusieurs intervenants. Ce n’est pas une maladie grave. Elle n’est pas due à une hernie discale, mais à des problèmes d’articulations postérieures des vertèbres et surtout à des surtensions musculaires.

 

Lordose: cambrure exagérée du bas du dos, avec ou sans douleurs. Généralement associée à la lombalgie (voir ce mot). Traitement par ostéopathie, kinésithérapie posturale, semelles orthopédiques posturales.

 

Lumbago : accident aigu d’une lombalgie (voir ce mot), en plus grave. Le début est brutal, souvent lié à un effort en mauvaise position. Contrairement à la lombalgie, le lumbago vrai est dû à une pathologie du disque intervertébral (articulation antérieure des vertèbres). Le traitement nécessite le repos allongé et des médicaments anti-inflammatoires et antalgiques. Dans un second temps, l’ostéopathie posturale et la kinésithérapie posturale améliorent grandement le problème.

 

Morphologie (trouble de la) : une épaule plus haute que l’autre, une jambe plus courte, la tête penchée, le cou trop en avant par rapport au tronc , le bassin de travers, le dos courbé, les genoux trop rapprochés ou trop écartés sont autant de troubles de la morphologie pris en charge au Centre de Posturologie.

 

Motricité oculaire : se traduit par une vision trouble, une fatigabilité visuelle. Les deux yeux ne se mobilisent pas correctement ou pas suffisamment. Nécessite une rééducation orthoptiste.

 

Névralgie cervico-brachiale : douleur qui part du cou et se prolonge le long du membre supérieur jusqu’aux doigts de la main. Très gênante la nuit car empêche de dormir. Même principe que la sciatique (voir ce mot). Le nerf est irrité à sa sortie de la colonne vertébrale au niveau du cou par de l’arthrose ou par une hernie discale.

Le traitement comporte un traitement médicamenteux par un corticoïde sur une période n’excédant pas 10 jours. On peut utiliser un collier cervical (minerve). L’ostéopathie posturale douce, sans manipulation articulaire, permet de réduire la douleur.

 

Névralgie de la face, névralgie du trijumeau : Ce sont des douleurs vives et intenses du visage qui sont liées à l’irritation d’un nerf de la tête. L’ostéopathie crânienne pratiquée au Centre résout grandement ces douleurs très invalidantes.

 

Névralgie d’Arnold : douleur du dessus de la tête, partant du haut du cou et irradiant vers le front. Compression du nerf d’Arnold (deuxième nerf cervical) entre deux vertèbres, généralement liée à l’arthrose du rachis cervical. Bon résultat en ostéopathie, sans manipulation vertébrale.

 

ORL : la plupart des pathologies de la sphère ORL (rhinites, otites, troubles de l’audition, sinusites) peuvent être prises en charge au Centre.

 

Pieds plats ou creux : se remarque par l’usure anormale de la semelle des chaussures, mais également par des troubles de la marche ou par des douleurs de la voûte plantaire. Traitement par la podo-posturologue du Centre.

 

Pied (douleur de l’avant du pied) : peut être dû à un mauvais appui de l’avant-pied lors de la marche. Parfois, il s’agit d’une irritation d’un petit nerf du pied appelée « névrome de Morton ». Le traitement est réalisé par la podo-posturologue du Centre.

 

Reflux gastro-oesophagien : remontée d’acide de l’estomac dans l’œsophage ou même la gorge, pouvant favoriser des infections ORL récidivantes. Traitement ostéopathique.

 

Sciatique : douleur du nerf sciatique qui part du bas du dos et se prolonge jusqu’au pied. Au début, on peut ressentir seulement des sensations d’irritation, des picotements sur le trajet du nerf. Un degré de plus est réalisé par la sciatalgie : douleur d’intensité variable, gênant la marche et les efforts. Au stade le plus grave, la sciatique s’accompagne d’une perte de force musculaire et de la sensibilité dans le membre inférieur. Il faut absolument consulter un neurologue à ce stade. Avant cela, la sciatique est bien prise en charge par l’ostéopathie posturale sans aucune manipulation vertébrale qui aggraverait le problème.

La sciatique est provoquée par une irritation du nerf sciatique à sa sortie de la colonne vertébrale, généralement par une hernie discale : il faut un scanner ou une IRM pour la visualiser. On n’opère pas systématiquement une hernie discale.

 

Scoliose : déformation de la colonne vertébrale dans les 3 dimensions de l’espace se traduisant par un « bosse » du dos (gibbosité). Pathologie majeure de la posture, elle commence généralement au début de l’adolescence et a tendance à s’aggraver au cours de la vie. Le sport et la grossesse peuvent déclencher des douleurs importantes en cas de scoliose, même ancienne.

Le traitement associe ostéopathie posturale et kinésithérapie posturale. Le but est d’assouplir la colonne vertébrale et de détendre les muscles para-vertébraux pour supprimer la douleur. A l’âge adulte, il est impossible de réduire les courbures de la scoliose.

 

Tendinite : inflammation d’un tendon musculaire provoquant une vive douleur qui peut devenir chronique. Tous les tendons peuvent être concernés, mais il s’agit le plus souvent d’un muscle des membres. Survient après un effort prolongé et répétitif, associé à un défaut d’hydratation. On utilise actuellement des ondes de choc réalisées chez un kinésithérapeute (pas au Centre de Posturologie).

L’ostéopathie posturale associée à la kinésithérapie et/ou la podologie posturales donnent de bons résultats.

 

Torticolis : nécessite un bilan médical et ostéopathique. Généralement bons résultats.

 

Troubles de la posture : comprend 2 aspects : anomalie de la morphologie (voir ce mot) et trouble de l’équilibre (voir ce mot). De très nombreux symptômes entrent dans ce cadre. Au moindre doute, demander un bilan général au médecin posturologue du Centre.